Petit guide santé

Carte soleil

Petit guide santéC’est votre sésame pour avoir accès aux soins qui sont gratuits au Québec. A noter que la couverture pour les médicaments dépend de votre statut au Québec (résident, citoyen,…).

En attendant de l’obtenir, il est judicieux d’arriver au Québec avec un document de la sécurité sociale qui indique votre prise en charge afin d’être certains de vous faire rembourser les frais si vous devez les avancer.
Site internet : http://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/citoyens/assurancemaladie/arriver/ententes_ss.shtml

Les critères d’admissibilités sont les suivants :

  • Les personnes admissibles au régime d’assurance maladie sont celles qui résident au Québec au sens de la Loi sur l’assurance maladie. Il s’agit principalement des personnes suivantes qui sont domiciliées au Québec et qui y sont présentes au moins 183 jours par année
  1. le citoyen canadien,
  2. le résident permanent,
  3. la personne qui détient un permis de séjour temporaire délivré par les autorités canadiennes de l’immigration en vue d’obtenir éventuellement le droit à la résidence permanente.
  • Certaines personnes qui séjournent au Québec peuvent aussi être admissibles au régime d’assurance maladie à condition de répondre aux exigences prévues dans la réglementation. Il s’agit :
  1. d’une personne qui est au Québec principalement pour y travailler et qui occupe une charge ou un emploi pour une période de plus de six mois,
  2. d’un ressortissant étranger qui est boursier d’études ou de stage du ministère de l’Éducation du Québec.
  3. la personne qui détient un permis de séjour temporaire délivré par les autorités canadiennes de l’immigration en vue d’obtenir éventuellement le droit à la résidence permanente.
  • Le conjoint et les personnes à leur charge sont aussi admissibles à certaines conditions.

ATTENTION

Sauf exception, vous ne devenez admissible au régime d’assurance maladie qu’après un délai de carence pouvant aller jusqu’à trois mois. Si tel est le cas, nous vous suggérons de contracter une assurance privée pour vous protéger pendant cette période. Pour plus d’information, n’hésitez pas à communiquer avec la Régie.

Toutes les informations se trouvent sur le site :
http://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/citoyens/assurancemaladie/index.shtml

Carte d’hôpital

Petit guide santéChaque hôpital possède sa propre carte. Pour l’obtenir, il vous suffit de vous présenter à l’hôpital que vous aurez choisi avec votre carte soleil pour que l’on vous l’établisse (Vous ne dépendez d’aucun hôpital, vous pouvez choisir celui ou ceux que vous voulez). Vous ne pourrez vous faire soigner sans cette carte d’hôpital. Nous vous conseillons de la faire établir le plus rapidement possible pour éviter d’avoir à le faire dans l’urgence.

Quelques conseils

La qualité des soins au Québec est égale à la France MAIS difficulté d’accès aux soins (c’est compliqué, fastidieux et long) et le rapport patient/médecin différent. Alors qu’est ce qui fait la différence :
Ne pas oublier qu’en Amérique du Nord il y a une médecine à deux vitesses : privée et publique.
Le privé va être aussi rapide qu’en France mais très cher (coût moyen d’un spécialiste 200$) et non remboursé (sauf régime spécial type CFE et mutuelle française)
Le publique : le système est plus lent mais pris en charge pour les titulaires de la Carte Soleil délivrée par la RAMQ.
Quand vous allez chez un généraliste ou un spécialiste vous n’avez rien à débourser. Cependant soyez vigilant, médecine rime parfois avec business et sous couvert d’une consultation entièrement prise en charge, le médecin peut vous proposer au cours de la visite des examens non pris en charge par la RAMQ. Ces examens ne seront pas forcément pris en charge par votre assurance privée.
Il ne faut donc pas hésiter à poser les questions sur ce qui est pris en charge et ce qui ne l’est pas.
Le calendrier des vaccinations est différent : il y a des campagnes dans les ét es et rien n’est obligatoire.

A chacun son statut

Contrat expatrié : en général les sociétés sont généreuses et permettent à leurs employés de s’adresser au système privé. Caisse des Français de l’étranger prend en charge mais 14000$ / an.

Employé local  : Certaines entreprises proposent une assurance privée et d’autres non(traduisez mutuelle) Elles sont différentes et liées à l’entreprise pour laquelle on travaille. Au sein même de la mutuelle, il peut y avoir des différences voir des choix à faire entre les dents, l’optique, le médical.
Les assurances sont soit imposées par la société, soit cette dernière vous donne le choix : dans ce cas profitez en pour magaziner (comparer les assurances et négociez même avec elle en leur faisant part de vos recherches et comparaisons !)

Les yeux sont mal remboursés. Les dents également sauf pour les enfants de moins de dix ans.
Différences de tarifs, plafonds pour certains services selon les assurances.

L’assurance médicaments est obligatoire au Québec soit avec votre assurance privée, soit avec la RAMQ et dans ce cas, elle est gratuite pour les enfants et les étudiants 0-25 ans et payantes pour les adultes 25-65 ans (à travers votre déclaration d’impôts). Attention, si vous n’êtes pas en règle pour l’assurance médicaments vous risquez un redressement par Revenu Québec.
Sachez que les médicaments sont très chers au Québec. Il y a d’ailleurs eu un grand débat sur le sujet dans la presse.

Toutes les dépenses médicales non remboursées doivent être déclarées aux impôts pour déduction. N’hésitez jamais à vous rendre sur le site de la RAMQ : http://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/nous-joindre/citoyens/Pages/nous-joindre.aspx et à les joindre par téléphone.

Je trouve un médecin traitant.

Petit guide santéContrairement à la France, on ne trouve pas de généraliste avec un cabinet en ville : le médecin traitant appelé « médecin de famille » vous est imposé.
En général, il officie dans un CLSC ou dans une clinique. Soyons francs, c’est un des gros problèmes au Québec où les habitants attendent quelquefois 4 à 5 ans pour en avoir un ! Mais on peut en avoir au bout de quelques mois à condition … de s’inscrire sur le site de la RAMQ

Exemple : Je cherche mon CLSC en lançant une recherche Google. Selon votre quartier de résidence vous êtes affilié à un CLSC de Montréal.
le mien est https://www.csssdelamontagne.qc.ca
En bas de la page d’accueil, une icône « besoin d’un médecin de famille », clic dessus où l’on vous explique tout et où l’on vous donne le lien http://gamf.gouv.qc.ca Pour vous inscrire en ligne je fais une fiche pour chaque membre de la famille.

En cas de changement d’adresse ou de situation, ne pas oublier de revenir sur la fiche, elle est modifiable.
Possibilité via les programmes de prévention offerts par les sociétés.

En attendant de trouver un médecin traitant, je fais quoi ?

Petit guide santéPharmacie : Elle peut demander au médecin de renouveler un traitement. La communication entre médecin et pharmacien est meilleur qu’en France. C’est une bonne alternative pour consultations. Temps d’attente de 30 mn.
Attention, avec l’élargissement de leurs prérogatives, certains pharmaciens abusent de la situation en facturant le renouvellement ou des conseils. Et les assurances privées ne remboursent pas forcément.

Cliniques sans rendez vous : elles sont accessibles sans abonnement mais il faut se déplacer pour prendre sa place dans la file ! Et l’attente peut être longue quand on ne vous renvoie pas à votre arrivée en milieu de matinée parce qu’il n’y a plus de places pour la journée ! Renseignez vous car certaines ont mis en place récemment des alertes SMS qui vous permettent d’attendre chez vous, ce qui est plus confortable.

Point sur les cliniques privées :
Je m’inscris dans une clinique privée. Des frais d’adhésion s’appliquent et dépendent des cliniques.
Cas numéro 1 : inscription annuelle. Comptez de 300$ à 500$ pour une inscription familiale annuelle. Donc réinscription tous les ans nécessaire.
Cas numéro 2 : inscription personnelle. Comptez 100$ par personne, pour une inscription définitive à la clinique. Donc inscription de tous les membres de la famille nécessaire.
Attention : Dans les 2 cas, il faudra rajouter les frais de consultation à chaque consultation. Les spécialistes coûtent bien plus chers et nécessitent un passage chez le généraliste auparavant.
Bien se renseigner sur les termes du contrat de la clinique avant d’adhérer pour ne pas avoir de mauvaises surprises et se renseigner sur les modalités de remboursement de l’assurance prise au travail.

En cas d’urgence, communiquez avec le 911 : médecins, pompiers, police pour tout le monde. Si vous perdez un enfant au parc, c’est le même numéro.

Pour des questions sur votre état de santé, communiquez avec Info-Santé au 811  : c’est souvent une infirmière qui fait l’évaluation et elle va vous conseiller dans la démarche à suivre. Les infirmières ont un très bon niveau ici.
Il y a 3 types d’infirmières
Infirmière auxiliaire : niveau bac, distribue les médicaments (n’existe pas en France)
Infirmière Clinicienne : capable de juger de l’état d’un patient, font les pansements, peuvent prescrire certains médicaments de base
Infirmière IPS (spécifique aux US+Canada anglophone+Québec récemment) elles sont quasiment médecin avec un super niveau. Par rapport à la Clinicienne, elle a fait six mois de plus de stage de médecin généraliste. Travaillent dans des lieux de consultation. Ce sont presque des médecins et sont toujours validés par un médecin.

Hôpital

Petit guide santéChaque hôpital possède sa propre carte. Pour l’obtenir, il vous suffit de vous présenter à l’hôpital que vous aurez choisi avec votre carte soleil pour que l’on vous l’établisse (Vous ne dépendez d’aucun hôpital, vous pouvez choisir celui ou ceux que vous voulez). Vous ne pourrez vous faire soigner sans cette carte d’hôpital. Nous vous conseillons de la faire établir le plus rapidement possible pour éviter d’avoir à le faire dans l’urgence.

Modifier ses habitudes sans paniquer
En consultation, les médecins semblent moins à l’écoute et moins disposés à répondre à nos questions. Cela peut nous déstabiliser au début, nous donner l’impression de ne pas être soigné à notre « juste valeur » et de ne pas être traité avec humanité. Sachez que les médecins ont un timing très serré alors ne racontez pas votre vie, sélectionnez une ou deux questions essentielles.

Heures d’attente à l’hôpital : prenez votre mal en patience, vous n’avez pas le choix.
Pas de spécialiste sans prescription d’un médecin traitant.
Si on passe par une clinique, les frais sont à engager. Les soins peuvent alors coûter très chers.

Remboursement des soins à l’étranger par la RAMQ

Lors de vos séjours en France, vous pouvez demander le remboursement de vos soins. Pour obtenir ce remboursement, il faut remplir le formulaire Demande de remboursement pour des services couverts à l’extérieur du Québec. On peut l’imprimer à partir du site Internet de la RAMQ ou l’obtenir en téléphonant à la Régie ou en se rendant à l’un de ses bureaux. Tous les renseignements exigés doivent être fournis.
Les documents suivants doivent également y être joints :
● l’original des comptes ;
● l’original des reçus (relevés de paiement par carte de crédit ou photocopie du recto et du verso des chèques encaissés sur lesquels figurent le nom de l’hôpital ou du professionnel de la santé) ;
● le protocole opératoire, si la personne a subi une chirurgie majeure.

Pensez assurance-voyage

Petit guide santéLes USA sont à une heure de voiture et c’est un vrai bonheur de partir skier à Jay Peaks ou de prendre la route jusqu’à New York ! Mais avant le départ assurez-vous que vous avez une bonne assurance voyage. Sachez qu’aux USA, les interventions médicales sont hors de prix et que leur montant ne sera pas pris en charge par la RAMQ. Vérifiez que le plafond de votre assurance-voyage est suffisamment élevé pour les USA.
Idem quand vos enfants vivant en France ou à l’étranger viennent vous voir et pour vos visiteurs !
Sachez également que si vous voyagez dans une autre province du Canada vous devez être assurés.

Je parle autour de moi
Le bouche à oreille est aussi un bon moyen d’avancer dans sa recherche. Comment MA peut elle m’aider : partenaires, les bons plans de Marie Laure, et l’expérience de chacun.

J’accouche à Montréal

Petit guide santéC’est la galère. Quand on accouche médecin+infirmière et non pas médecin+sage-femme (comme en France). Le gynécologue n’est appelé qu’en cas d’urgence.
La sage femme est dans une maison de naissance, il n’y pas de péridurale et pas de médecin.
La Dula : accompagnatrice pour les naissances. Viennent préparer à la naissance à domicile.
Accoucher à Sainte Justine est rare car c’est pour les grossesses à problème (Sainte Mary, Notre Dame,….)
Témoignage, Nathalène Chapuis,ci dessous "Dites-moi Docteur, est-ce-que c’est grave ?"

info_sante.pdf

PDF – 77.7 ko